UNE FRESQUE EN TROMPE L’ŒIL EMBELLIT LE QUARTIER DE LA GARE

La façade du centre de formation professionnelle du quartier de la gare attire désormais le regard, une fresque en trompe-l’œil du plus bel effet a été réalisée par la société A. FRESCO, illustrant l’origine du bâtiment Chefdebien acquis par la ville en 1985.
Il s’agissait d’entrepôts appartenant au Baron Fernand-Marie de Chefdebien né en 1838 à Valdurenque dans le Tarn. Ce noble ingénieur agronome, va mettre au point, en 1880, une poudre spéciale contre le mildiou, la poudre Chefdebien dont la réalisation se faisait dans son usine de Prades. Une poudre dont l’un des atouts étaient le talc des carrières de Caillau (Mosset) qui était acheminé à dos de chevaux jusqu’à Prades. Les entrepôts étaient installés tout proche du chemin de fer arrivé en 1877. Après la fermeture de l’usine chimique située dans la zone de Gibraltar, les entrepôts ont servi de dépôt-vente du matériel Chefdebien pour les entreprises du bâtiment et les maçons.  
Les briques et autres tuiles arrivaient par train de l’usine de briqueterie de Perpignan pour être vendues en Conflent et en Cerdagne.

Sources : Publication par Jeanne CAMPS «  A Prades, le site industriel dit Gibraltar »

Voir les photos 

Voir la Vidéo

En 1 clic

Services interactifs

S'abonner