UNE NOUVELLE CENTENAIRE A LA MAISON DE RETRAITE

Madame Angèle Bonnet a fêté ses 100 ans, en ce vendredi 1er juillet 2016 à la Maison de retraite Guy Malé entourée de sa famille et en présence du maire Jean Castex et de la Directrice de l’établissement Myriam Ferlin.

Née le 01 juillet 1916 dans le hameau de Torrent à Sahorre. Elle est la cadette d’une fratrie de 4 enfants. Son père était exploitant forestier et sa mère employée au château.

Elle grandit à Taurinya où elle rencontre son futur époux, François, lors d’un accrochage à bicyclette. Elle l’épouse à 18 ans.

Pendant la guerre, son mari est au front et est fait prisonnier.

Un an après la guerre, né leur fils unique : Henri.

Madame Bonnet a son permis voiture et également son permis moto.

Elle a exercé plusieurs métiers : gérante de l’épicerie la ruche à Villefranche après la guerre, employée de maison, couturière, brodeuse, confectionneuse de robes pour les poupées Bella, charcutière et vendeuse dans une épicerie de la rue des marchands pour terminer sa carrière.

Sa retraite a été très animée. Elle participe aux activités du club des aînées où elle adorait se déguiser, chanter, écrire les paroles de chansons sur Prades et Vernet-les-bains qu’elle interprétait sur des airs connus.

Ses passions étaient le tiercé et les rifles.

Elle vivait à Prades, rue des jardiniers dans une maison qu’elle a construite avec son mari qui était maçon et où elle faisait office de manœuvre. Ils exploitaient également ensemble une petite propriété agricole située à l’entrée de Prades, route de Los Masos.

Elle s’était adaptée très facilement au passage à l’euro à 86 ans, après avoir connu les anciens francs et les nouveaux francs. Elle est restée très indépendante jusqu’à 90 ans, gérant ses propres affaires.

S’était une personne très dynamique et entreprenante.

Voir les photos

En 1 clic

Services interactifs

S'abonner