L'Eglise Saint Pierre et son Trésor

Le monument essentiel de la ville est sans aucun doute l'Église de Saint-Pierre. Cette église fut bâtie au XVIIème siècle, sur les bases d'une église romane, dont il ne reste aujourd'hui que le clocher de style lombard, datant du XIIème siècle.

L'église est une grande nef flanquée de part et d'autre de quatorze chapelles. La voûte est en ogive, les arcs du transept sont en anse de panier, tandis que ceux des chapelles latérales sont en plein cintre.

Du point de vue architectural, cette église, dont la construction s'échelonna sur cent ans (1606-1696) est d'une grande sobriété.

 

Le plus grand retable baroque de France:

Nous devons le retable du maître-autel au grand sculpteur catalan Joseph Sunyer, qui réalisa cette oeuvre à la fin du XVII ème siècle. L'artiste s'engage auprès des Consuls de la Ville de Prades et par acte notarié, daté du 29 mars 1696, , à construire ce magnifique et imposant retable en l'espace de trois ans (1696-1699). Il dédia son oeuvre au titulaire de l'église, Saint Pierre, considéré comme le premier Pape et grand patron de la Ville.

Le prince des apôtres, avec ses proportions démesurées, trône au centre. Il incarne la toute puissance de l'Église apostolique romaine dans un contexte de contre-réforme. Il est assis bénissant les fidèles et nous pouvons distinguer les armoiries de la papauté sur la chaire aux volutes pendantes.

La Vierge, au-dessus, semble être l'intermédiaire entre le pouvoir spirituel (Dieu) et le pouvoir temporel (Saint Pierre). Enfin, Dieu le Père et la colombe du Saint-Esprit contemplent la création.

Ce retable est un exemple typique de l'art baroque. Les anges à la trompette annoncent la venue du royaume des cieux. Nous pouvons dire ainsi qu'Emile Mâle : "avec Sunyer, le Ciel entre dans l'église".

Les derniers travaux de restauration réalisés au printemps dernier, ont permis aux sculptures de retrouver leur éclat. Par ailleurs, la mise en place de l'échafaudage a été l'occasion de découvrir des détails insoupçonnés jusqu'ici (voir exposition photo de F. Brun dans l'église de Prades). 

 

Léo Polge :

Il convient aussi d'admirer les peintures qui ornent les murs de l'église. Nous les devons à Léo Polge, peintre décorateur ayant vécu à Prades de 1866 à 1894. Il les a signées en 1872.

 

"Exaltation de Saint-Pierre"

 

 

Le Trésor de Prades : 

Au moment de la Révolution française, Prades recueillit le magnifique retable Saint-Benoît entièrement doré à la feuille ainsi que l'ensemble du reliquaire de l'abbaye voisine, Saint Michel de Cuxa.

Le Trésor présente au public des reliquaires, ainsi qu'une partie du trésor paroissial (vierges romanes, gothiques, ostensoirs). D'autres objets proviennent d'anciennes églises de Prades, aujourd'hui disparues.

Idée cadeau: Le livre de l'église "St-Pierre de Prades, Joyau baroque en Pays catalan"  (Prix : 25€ voir rubrique) Pour conserver un souvenir de votre visite et les détails des photographies inédites prises lors de l'installation d'un échafaudage lors de la restauration en 2013 du plus grand retable Baroque de France, oeuvre de Josep SUNYER (1696-1699).

En 1 clic

Services interactifs

S'abonner