Proposition de François Picq, conseiller municipal Prades, le 17 janvier 2015.

 

« Les évènements de la semaine dernière nous ont tous heurté, bouleversé.

La réaction populaire a été spontanée, et s’est amplifiée dans une manifestation sans précédent contre la violence et pour défendre la liberté d’expression.

Nous condamnons tous ces actes et nous nous félicitons de la forte réaction citoyenne.

Il est maintenant temps de réfléchir collectivement aux causes de tels évènements et aux solutions à mettre en place pour en diminuer le risque.
Nul n’a la vérité, et c’est en partageant tous nos points de vue que nous pourrons trouver des réponses à notre niveau.

Les citoyens, au sein des institutions, des associations, ou individuellement, souhaitent partager une réflexion locale sur les risques et les solutions à apporter localement.

Aussi, je demande  à la municipalité de mettre en place une large concertation de toutes les personnes pouvant partager cette problématique pour faire une relecture de nos possibilités d’action.

Pour être fructueuse, cette démarche doit être très large, et proposée aux membres des institutions (élus, police, éducation nationale, CCAS,PIJ,…), des associations impliquées dans le lien social (couleur Famille, Mosaïque, les Jardins de l’Amitié, Sésame,…)  ou des associations de la vie quotidienne (les aînés ruraux, associations sportives ou culturelles…).

J’espère que cette démarche constructive recevra votre appuie. »

François Picq.

En 1 clic

Services interactifs

S'abonner